Senlis au fil des siècles

  • Maladrerie Saint-Lazare

    Chapelle

    Fondée vers 1025, endom­magée au XVIe siè­cle, elle fut détru­ite en 1818. La Mal­adrerie est décrite par le Chanoine Muller comme « un colosse de pierre » situé à 1200 mètres des portes de la ville dans le Faubourg Saint-Mar­tin. Sa chapelle (ci-con­tre) aurait été bâtie au milieu du XIIe siè­cle. Elle fut remaniée de nom­breuses fois et sert actuelle­ment de chapelle au cen­tre hos­pi­tal­ier qui se trou­ve sur l’emplacement de la Mal­adrerie.

    Logis des malades

    Elle était con­sti­tuée de logettes (ci-con­tre) avec cour fer­mée par une clô­ture pour les malades, d’un logis pour les per­son­nes exemptes de mal­adie (ci-après) qui s’en occu­paient, d’une chapelle acces­si­ble aux malades comme aux soignants avec son cimetière, d’espaces de stock­ages, de plusieurs cours et d’un jardin.

    Logis des religieux

    Le seul bâti­ment encore exis­tant étant la chapelle, nous nous en sommes inspirés pour essay­er de la mod­élis­er comme elle sem­blait être au XII­Ie siè­cle. Pour le reste des bâti­ments, nous nous sommes inspirés de la mal­adrerie Saint-Lazare de Beau­vais, datant de la même époque et encore exis­tante.

    Mal­adrerie Saint-Lazare